Le métier de psychopraticien.ne par rapport au métier de psychologue


  • Question n°1. Un.e psychopraticien.ne est-il/elle un.e psychothérapeute ?
  • Question n°2. Tout le monde peut-il pratiquer la psychothérapie ? Une formation est nécessaire ?
  • Question n°3. Psychologue et psychopraticien.ne : deux métiers de l’écoute et de la relation, mais deux métiers différents, pourquoi ? 
  • Question n°4. Un.e psychopraticien.ne remplace t-il/elle un.e psychologue ?
  • Question n°5. Un.e psychopraticien.ne, tout comme un.e psychologue, est-il/elle soumis.e à des règles et à un code déontologique ? 
  • Question n°6. Le métier est-il légal et reconnu ? 
  • Question n°7. Psychologues et psychopraticien.ne.s peuvent-ils/elles exercer dans les mêmes endroits ?

Bonjour à tous et bienvenue sur cet article ! 

 

Que vous soyez bientôt psychopraticien.ne ? Que vous ayez l'envie de le devenir ? Que vous ayez envie de prendre rendez-vous avec un.e psychopraticien.ne ? Que vous soyez simplement curieux d'en savoir plus sur le métier ? Cet article est fait pour vous !

 

J’ai souhaité vous proposer cet article, car, au cours de ces derniers mois, plusieurs questions m’ont été posées à ce sujet : ce qui est parfaitement normal. Ce métier peut parfois porter à confusion. Et soulève de nombreuses interrogations. C’est pourquoi, et avec toute ma transparence, je vais vous révéler plus en détail les aspects de ce métier par rapport au métier de psychologue. 

 

Ainsi, j’ai décidé de réunir dans cet article l'ensemble des questions qui m'ont été posé régulièrement au cours de mon parcours et de proposer d'y apporter des réponses claires et synthétiques dans cet article. 

 

 

 

7 questions qui reviennent le plus régulièrement

 

 

  • Question n°1 : un.e psychopraticien.ne est-il un.e psychothérapeute ?

 

Pourquoi prendre soin de répondre à cette question ? Car j’ai pu observer quelques confusions à certains moments. Bien qu’un.e psychopraticien.ne est, comme son nom l'indique, praticien.ne d’une forme de psychopratique, il-elle n’est pas qualifié.e comme psychothérapeute

 

Le saviez-vous ? Auparavant ce terme de “psychothérapeute” qualifiait les psychopraticien.ne.s. Mais aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Ce terme est réservé aux psychologues formés à une forme de thérapie. Ce terme est réglementé

 

  • Question n°2 : tout le monde peut-il pratiquer la psychothérapie ? Une formation est nécessaire ? 

 

J’aurai tendance à dire : oui, tout le monde peut prétendre à l’utilisation de la psychothérapie. Car l’utilisation est non réservée aux psychologues. Bien qu'une formation ne soit pas, à ce jour, pas obligatoire, la formation est selon moi indispensable ! Passer par une école ou un centre de formation est plus que nécessaire. 

 

  • Question n°3 : psychologue et psychopraticien.ne, deux métiers de l’écoute et de la relation d'aide, mais deux métiers différents, pourquoi ? 

 

Psychologue et psychopraticien.ne sont tout.e deux des praticien.ne.s de la relation d’aide et des professionnel.le.s de l’écoute. Toutefois, ils-elles se différencient  par : le champ de compétences, les connaissances, l’expertise, le domaine d’intervention, les pratiques, le niveau de formation, les qualifications et l’expérience.

Chacun œuvre, avec ce dont ils-elles disposent, au mieux-être de la population. Mais nous ne parlons pas ici de concurrence, mais bien de complémentarité ! 

 

  • Question n°4 : un.e psychopraticien.ne remplace t-il/elle un.e psychologue ?

 

Un.e psychopraticien.ne n’a pas vocation, ni intérêt, de remplacer un.e psychologue ! Ou de se dire “psychologue” auprès de ses patient.e.s. Nous ne pourrons jamais prétendre aux mêmes compétences.

De même qu’un.e psychologue n’a pas d’intérêt à mettre à l’écart les psychopraticien.ne.s. Les deux professions peuvent tout à fait collaborer voire partager un même cabinet libéral ou encore s’installer dans la même ville, dans le même quartier. 

 

  • Question n°5 : un.e psychopraticien.e, tout comme un.e psychologue, est-il/elle soumis.e à des règles et à un code déontologique ? 

 

La réponse est : oui ! Bien que le code de déontologie n’est pas mis en avant autant que celui des psychologues, nous avons des règles à respecter : des règles de respect de la personne, en passant par des règles de confidentialité

 

  • Question n°6 : le métier est-il légal et reconnu ? 

 

Dans le cas du métier de psychopraticien.ne, cette profession est qualifiée comme une "profession non réglementée", mais est parfaitement légale.

Tout le monde, qu'importe le parcours ou l'âge, peut prétendre exercer ce titre. Toutefois, aujourd’hui de très bonnes écoles ou centres de formation délivrent des certificats permettant de justifier du sérieux d'un.e professionnel.le.  

 

Bonus : Il est vrai, que pour les psychopraticien.ne.s la supervision après l’obtention d’un certificat et la réalisation d’une psychothérapie individuelle est encore plus conseillé ! C’est même, je dirais, des conditions indispensables au bon déroulement de la profession et des nombreux accompagnements thérapeutiques. Et c’est normal. Malgré le sérieux de la formation : nous n'avons pas cinq ans d’études dans le domaine de la psychologie. 

La supervision c'est avant tout un moment d'écoute, de soutien de l'expérience. Ce temps est partagé avec d'autres professionnel.le.s du soin psychique et permet de partager ses points de vue, de venir prendre du recul sur une situation, de comprendre ce qui s'est joué lors de la rencontre avec un patient. Et surtout d'avoir un regard extérieur sur sa pratique !

 

  • Question n°7 : psychologues et psychopraticien.ne.s peuvent ils-elles exercer dans les mêmes endroits ?

 

Les deux professions peuvent exercer dans des établissements, même si pour les psychopraticien.ne.s cela reste encore bien compliqué… D’après le retour de ma formatrice à cette question posée lors du stage, il sera difficile, voire impossible, pour eux d’obtenir un CDD ou CDI dans des établissements publics (hôpitaux par exemple) car ces lieux sont réglementés et ne peuvent employer des psychopraticien.ne.s.

 

Information pratique : n’hésitez pas à vous diriger vers des associations ou établissements privés !

De plus, en tant que professionnel.le indépendant.e, il peut être nettement plus évident de travailler au sein d'établissements ! Sans pour autant y être salarié.e (sous forme d'intervention / de prestation).

 

Mais psychologues, comme psychopraticien.ne.s, peuvent exercer en libéral, dans un cabinet individuel, partagé, voire à domicile ou encore en téléconsultation. 

 

 

 

Grâce à cet article,  arrivez vous à mieux vous situer concernant ces deux métiers ? Un autre article va être mis en ligne, où les éléments seront nettement plus détaillés. N'hésitez pas à le lire quand il sera en ligne ! Il est très complémentaire de celui-ci. 


 

Je m'appelle Léa Mangenot, je suis psychopraticienne en relation d'aide et spécialisée en thérapie de soutien et d'accompagnement

Léa Mangenot Psychopraticienne

40 Rue Navarin
29200 Brest
France


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

À la une

Psychopraticien de la relation d’aide : entre obligations, possibilités, limites et interdictions

10 Jan 2024

 

J'ai réalisé l'importance d'écrire un article mettant en évidence ce que peut et ne peut pas faire un professionnel dans le domaine de la relation d'aide...

À la une

C'est quoi la différence entre un.e coach de vie et un.e psychopraticien.ne ?

19 Sep 2023

Dans le domaine du bien-être mental, deux professions se démarquent : le psychopraticien et le coach de vie. Bien qu'ils partagent un but commun, l'amélioration de la santé mentale, ces deux métie...

À la une

Comment mieux appréhender la reprise en ce mois de septembre ?

28 Août 2023

 

 
Ahhh, la reprise, le retour du mois de septembre, nous y voilà. Tellement mis en avant à la télévision, dans les journaux et dans les conversations ! On nous demande souvent : "Qu'as-tu prévu...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Omyzen

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.